The tenth issue of The Funambulist Magazine (Mar-Apr 2017) dedicated to “Architecture & Colonialism” will be released on March 1st, but Paris residents and visitors are invited to attend to its launch event at the great space created by artist Kader Attia, La Colonie (128 rue Lafayette, 75010 Paris) on February 20 (7:30PM) with contributors Françoise Vergès, Zahra Ali, Ann Laura Stoler, and Mawena Yehouessi.

Presentation of the event (in French) ///

The Funambulist La Colonie

À l’occasion du lancement du numéro 10 (mars-avril) « Architecture & Colonialism » de la revue anglophone The Funambulist, nous vous invitons à une présentation de ce numéro ainsi que du numéro 9 (janvier-février) « Islands » à La Colonie. Ces deux numéros ont ceci en commun que de penser l’espace du colonialisme historique et contemporain, ainsi que des mouvements de décolonisation s’y opposant. Après une présentation de la revue par son fondateur, Léopold Lambert, les quatre invitées-contributrices de la soirée, Françoise Vergès, Zahra Ali, Ann Laura Stoler et Mawena Yehouessi présenteront à leur tour leur contribution à The Funambulist avant d’ouvrir un temps de conversation avec le public présent.

Présentation des intervenant-es:
MAWENA YEHOUESSI, co-fondatrice de Black(s) to the Future. Contribution au numéro 10: « Politiques afrofuturistes »
ANN LAURA STOLER, professeure en anthropologie et histoire à la New School (NYC), auteure de nombreux ouvrages sur le colonialisme. Contribution au numéro 10: « Architectures légales et physiques du colonialisme »
ZAHRA ALI, sociologue, éditrice du livre « Féminismes islamiques ». Contribution au numéro 07: « Une perspective féministe décoloniale sur l’Irak d’hier et d’aujourd’hui »
FRANÇOISE VERGÈS, politologue, titulaire de la chaire Global South(s) au Collège d’études mondiales, auteure de nombreux ouvrages. Contribution au numéro 09: « Mayotte comme site du républicanisme postcolonial français »
LÉOPOLD LAMBERT, fondateur/rédacteur de The Funambulist, architecte, auteur de « La politique du bulldozer : La ruine palestinienne comme projet israélien »

Le numéro 9 (Jan-Fev 2017) « Islands » tente d’amplifier les voix des récits decoloniaux indigènes ainsi qu’insister sur les protocoles de passages non-coloniaux sur ces îles des personnes déplacées en Méditerranée ou dans l’Océan Indien. Qu’ils proviennent de combats de décolonisation et/ou de démilitarisation (Mayotte, Kanaky-Nouvelle Calédonie, Hawai’i, Diego Garcia, Puerto Rico, Okinawa), de l’économisation et incarcération de vies exilées (Lesvos, Naura, Île Christmas), ou bien encore d’îles étant menacées de disparition pure et simple (Tuvalu, Kiribati), ces récits rendent compte à la fois de l’asymétrie des forces contres lesquelles ils sont mobilisés, ainsi que de leur certitude que ces forces coloniales seront tôt ou tard renversées.

Le numéro 10 (Mar-Avr 2017) « Architecture & Colonialism » tente de mystifier le colonialisme comme époque historique ayant un début et une fin. À travers des exemples historiques (camps de « regroupement » en Algérie, urbanismes coloniaux en Libye, Égypte, Jordanie, contrôle d’une domesticité genrée en Iran ou à Java, formations extralégales en Afrique de l’Est, etc.) et contemporains (colonisation en Palestine, enclaves européennes au Maroc, etc.) ce numéro pense l’architecture fondamentalement comme un dispositif d’organisation hiérarchique des corps dans l’espace.