Maintenant que la Tour Saint Jacques se soit progressivement déshabillée de son bel habit, c’est au tour du Palais du Sénat d’interroger malgré lui, le lien qu’entretient ce qu’on appelle le patrimoine avec une contemporanéité (excusez le barbarisme). L’hybridation ne durera qu’un instant, alors profitons-en !